Ce qu’il faut faire pour obtenir un prêt FICP

obtention crédit FICP

FICP ou Fichier National des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers est une liste établie par les banques. Elle classe les personnes qui ont des contentieux ou des difficultés à rembourser une dette dans une période déterminée. Les informations concernant les particuliers sont archivées et mémorisées auprès de la banque ainsi que les établissements de crédit.

Les principes et fonctionnement de la FICP       

Le FICP a été mis en place dans le but de protéger les consommateurs de risque de surendettement et d’aider les organismes de crédit aux risques d’insolvabilité de ses clients. Si l’on est souscrit dans cette liste noire de la Banque de France, l’obtention de prêt auprès d’un établissement de crédit français est quasiment impossible. D’après la loi de Neiertz créée depuis 1989, les particuliers qui avaient vécu des incidents bancaires notamment le non-remboursement de crédit, des échéances non payées ou des rejets de chèque sans provision sont enregistrés sur la liste des personnes à risques de surendettement. Ce fichier est consultable par toutes les banques et les établissements de crédit. Il est mis à jour mensuellement.

En réalité, une fiche FICP est une sorte de balise pour les organismes de crédit pour prendre conscience de la difficulté financière de la personne inscrite dans le registre FICP. Même si ce dernier n’interdit pas en principe un prêt, les banques se montrent souvent réticentes aux personnes se trouvant sur cette liste. Ainsi, si l’on veut obtenir un crédit dans une banque française, il est nécessaire d’enlever son nom dans ce fichier FICP. L’idéal est de demander de l’aide à un courtier spécialisé si l’on se retrouve dans cette situation.

Comment obtenir un crédit FICP ?

En France, il n’est pas facile de convaincre une banque d’accepter un prêt alors qu’on se trouve dans la liste FICP. Les banques consultent cette liste pour compter les risques de ruine des demandeurs de prêt et se méfient de tous les renseignements obtenus pour protéger leurs intérêts. Le meilleur moyen de nettoyer son nom de cette liste est de rembourser toutes les dettes auprès de toutes les institutions financières qu’on a un reliquat afin de s’acquitter à tous crédits. Dès que les dettes sont remboursées, on peut recommencer à gagner la confiance des banques et donner une bonne image financière afin de demander de nouveaux crédits.

Il est possible également de demander un microcrédit personnel ou à titre privé pour obtenir un prêt FICP. Ce microcrédit est un crédit dont le montant varie de quelques centaines à quelques milliers d’euros. Enfin, si la Banque de France vous a dans son collimateur, il existe encore un autre moyen d’avoir un prêt notamment en demandant à l’extérieur du territoire européen. C’est devenu une alternative où de nombreuses personnes se tournent quand elles ont des problèmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *