Press "Enter" to skip to content

Le prêt relais pour acheter sans vendre immédiatement

Vous possédez un bien immobilier et vous souhaitez faire acquisition d’un nouveau avant d’avoir vendu l’actuel parce que c’est une opportunité incroyable, parce que vous avez eu un coup de cœur, par peur de vous retrouver momentanément sans logement ou pour tout autre raison.

A moins que vous n’ayez des fonds propres suffisants, vous pouvez solliciter les banques pour la souscription d’un prêt relais.

Qu’est-ce-que le prêt relais ?

Le prêt relais, également appelé prêt achat revente, est une disposition de financement proposée par la banque pour se voir prêter une somme basée sur l’apport que la vente va générer. Il s’agit en quelque sorte d’une avance.

Il reste rare que ce montant couvre l’intégralité de l’achat et un prêt immobilier complémentaire est souvent nécessaire. Ainsi, le prêt relais peut prendre trois formes et il convient de bien en connaitre toutes les modalités car il est loin d’être sans risques.

Les différents types de prêt relais

Le prêt relais sec : celui-ci est dit sec car n’a pas besoin d’être complété d’un emprunt classique (cas où l’acquisition est d’un montant inférieur à celui de la vente).

Le prêt relais avec prêt immobilier : dans ce cas, l’emprunteur devra rembourser les mensualités du prêt venu en complément ainsi que les intérêts sur le prêt relais.

Le prêt relais avec franchise totale : d’une durée de 24 mois, il permet de ne pas rembourser les intérêts du prêt relais pendant les 12 premiers mois. Si le bien n’est pas vendu au-delà de cette échéance, l’emprunteur doit rembourser les intérêts dus auxquels s’ajoutent ceux de la première année.

Montant, durée et taux du prêt relais

Le banquier ne peut raisonnablement pas accorder 100% du prix de vente estimé. Il s’agit généralement d’environ 70% du montant total. L’estimation n’est pas libre mais doit avoir été réalisée par des agents immobiliers ou Notaires.

La durée est d’une à deux années. Quand il arrive à échéance, le souscripteur doit rembourser l’intégralité de la somme ainsi empruntée. Il faut donc vendre dans les délais, une contrainte loin d’être négligeable.

Le taux appliqué est généralement inférieur à celui des emprunts classiques.

Pourquoi un prêt relais peut être risqué ?

Lorsque arrive l’échéance, il n’y a pas le choix, il faut rembourser le prêt. Sauf que si le bien n’a toujours pas été vendu, l’emprunteur peut se retrouver en difficulté voire en incapacité de le faire.

Avant d’être pris à la gorge et finir fiché au FICP (fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers), si vous pressentez que la vente ne sera pas effective dans les délais, prévenez votre banquier pour envisager avec lui les possibilités de report…

Et avant de vous lancer, étudiez le marché et précisément sur votre secteur et pour votre type de bien.

Comments are closed.