Press "Enter" to skip to content

Rémunération d’un conseiller financier

Pour gérer votre patrimoine, vous avez décidé d’engager un conseiller financier. Il va sans dire que vous devez payer des commissions et des frais pour ses prestations. Dans la suite de cet article justement, vous allez découvrir des informations utiles sur le tarif pratiqué par un conseiller financier.

Tarif d’un conseiller financier : tout dépend de ses missions

Si vous l’engagez pour acheter ou vendre des actions, ses commissions dépendront du prix et du nombre d’actions. S’il s’agit d’obligations, la rémunération va dépendre de la somme investie, du type d’obligations ainsi que de son échéance. S’il s’agit de fonds communs, aucune commission ne vous sera exigée au départ. À la revente du fonds, le conseiller financier perçoit des frais pouvant aller jusqu’à 7 %. Dans le cas d’un fonds sans frais, comme son nom l’indique, il n’y aucune commission à payer ni à l’entrée ni à la sortie. Cependant, vous devez payer des frais de gestion. Dans le cas de fonds négociés en bourse, vous devez payer des frais de gestion.

Tarif en fonction du type de conseiller financier

Les conseillers financiers sont nombreux, les tarifs qu’ils pratiquent pour vous conseiller peuvent aussi varier. Si vous optez pour un conseiller financier rattaché à une banque, en principe ses commissions sont payées par la banque elle-même. Si vous engagez un conseiller indépendant par contre, certains frais vous seront exigés. Il pourrait s’agir de commissions sur les produits financiers choisis. La rémunération pourrait aussi inclure les honoraires de conseil qui sont fixés de manière forfaitaire et qui varient selon l’importance des missions que vous lui proposez. Dans tous les cas, il est conseillé de demander deux ou trois devis et de les comparer avant de vous décider sur le choix du conseiller financier.

La rémunération d’un conseiller financier, s’il n’est pas rattaché à une institution bancaire, se présente en général sous forme de commissions et de frais. Tout dépend du type de placement choisir par l’investisseur ainsi que le montant investi. En plus de la rémunération du conseiller financier, il faut aussi prévoir les frais liés à la fiscalité.

 

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *