Financière foch

Actualité de la finance et de l'entreprise

Nos derniers articles

Qu’est-ce qu’un conseiller en investissement financier ?

Les professionnels dans le domaine du conseil financier sont nombreux, notamment le conseiller en investissement financier. Il faut savoir que c’est un métier réglementé qui a été créé pour protéger l’épargnant lorsqu’il cherche des formules pour faire fructifier son épargne. Dans la suite de cet article, vous allez découvrir justement les missions confiées à un conseiller en investissement financier.

 

Le conseiller en investissement financier, en abrégé CIF, est spécialisé dans les solutions d’épargne. À cet effet, il est une sorte de commercial qui propose de manière indépendante des produits bancaires et financiers. Il peut aussi être sollicité pour les conseils en termes d’assurance et de crédit. En fait, le conseiller en investissement financier a pour rôle d’orienter son client vers la meilleure solution pour diversifier son épargne. À cet effet, il peut proposer des conseils en investissement sur des produits financiers comme les obligations, les parts de fonds commun de placement et les actions de SICAV. Il peut aussi donner des suggestions en termes de services d’investissement ou sur le choix d’une société de gestion de portefeuille. Il faut savoir que le conseiller en investissement financier peut proposer ses services à un particulier ou à des entreprises.

CIF et obligations

Quand vous engagez un conseiller en investissements financiers, il doit présenter au premier rendez-vous son statut de CIF et son numéro d’affiliation à l’ORIAS. Il doit aussi vous préciser s’il est un démarcheur ou s’il est en collaboration avec des établissements financiers.

Lors du premier entretien avec un conseiller en investissement financier, un bon conseiller financier doit dresser votre profil financier, fiscal et familial en vous posant les questions y afférentes. Il doit aussi vous demander vos objectifs d’investissement ainsi que le niveau de risque que vous pouvez prendre.

Lors de cette première rencontre, il doit vous présenter une lettre de mission qui informe sur sa prestation ainsi que son prix. Après l’entretien, il est dans l’obligation de vous faire parvenir un rapport informant sur les diverses formules d’investissement adaptées à votre patrimoine.

Un bon conseiller en investissement financier doit vous proposer ses services ainsi que les tarifs qu’il pratique de manière transparente.

 

Bien choisir son conseiller financier

Quand on souhaite investir dans l’immobilier ou trouver une formule d’épargne retraite, on demande souvent des conseils auprès de notre banque. Cependant, il arrive qu’on n’obtienne pas des réponses satisfaisantes ou que l’on nous oriente vers des produits qui ne correspondent pas vraiment à nos attentes.  Pour réussir son investissement, il est recommandé d’avoir recours à un conseiller financier. Dans la suite de cet article justement, vous allez découvrir quelques informations pour bien choisir son conseiller financier.

 

Les critères de choix d’un conseiller financier

Il est important de bien choisir son conseiller financier dans la mesure où vous allez investir une somme d’argent non négligeable. Le premier critère de choix pour un conseiller financier est son appartenance à un organisme professionnel agréé. Il doit aussi avoir un casier judiciaire vierge et présenter une assurance responsabilité civile.

Lors du premier rendez-vous, un bon conseiller financier doit être en mesure d’établir votre profil d’investir. Il doit déterminer votre tolérance au risque et vos objectifs de placement. Il doit aussi s’informer sur votre situation personnelle et votre plan de retraite. Il va aussi vous demander les documents relatifs à vos avantages sociaux. En fait, c’est en se basant sur votre profil qu’il sera en mesure de vous proposer des formules appropriées.

Un bon conseiller financier doit également maîtriser les diverses solutions de placement disponibles sur le marché, notamment les actions, l’assurance-vie et les obligations. Il doit être en mesure de vous orienter sur les placements adaptés à votre patrimoine. À titre de conseils, il est préférable de diversifier ses placements.

Le tarif pratiqué par le conseiller financier est aussi à prendre en compte. Bien qu’il n’existe pas de règle juridique en ce qui concerne le montant des commissions prélevées par le conseiller financier, il est recommandé de demander en détail quels sont les frais que vous devez payer, notamment les frais de gestion et les frais de transfert.

Il est à noter que le conseiller financier peut travailler pour le compte d’une institution financière tout comme il peut travailler à son propre compte. En optant pour un conseiller indépendant, vous bénéficiez d’un service plus personnalisé. Dans tous les cas, il est important de bien choisir son conseiller financier, car la moindre erreur signifie perte de votre investissement.