Entreprendre à Hong-Kong, ce qu’il faut savoir

S’implanter à Hong-Kong, c’est profiter des avantages économiques de la région (territoire très attractif). Pour entreprendre dans cette autonomie de la République de Chine, voici ce qu’il faut savoir.

Absence de restriction pour la création d'entreprise

La société hong-kongaise est basée sur le libéralisme économique. C’est pourquoi il est très facile de créer son entreprise au sein de cette juridiction. La dénomination sociale de la société dépend uniquement des entrepreneurs. Ces derniers sont libres de choisir son format :  association, industry, holding, entreprise ou foundation.

Les entrepreneurs ont aussi la possibilité d’investir dans presque tous les domaines d’activité. Parmi les secteurs les plus populaires, on distingue notamment l’immobilier, l’industrie high-tech, l’électronique, le tourisme, l’import & export et bien d’autres encore. Lors de la création d'une société à Hong Kong, il faut bien délimiter ses besoins et ses ambitions.

Notons qu’à Hong Kong, le dépôt du capital enregistré sur un compte hong-kongais n’est pas obligatoire. De plus, il est possible de facilement trouver un financement, car il suffit de recourir à une lettre de crédit.

Fort potentiel économique et faible taxation

Hong-Kong est l’une des régions du monde où il est librement possible de faire circuler des biens, des personnes et des flux financiers. En matière l’import-export, les produits bénéficient d’une exonération de taxe et d’une prise en main logistique rapide (Hong-Kong est l’un des ports les plus importants de la région). 

Au sein de cette juridiction, les sociétés offshore sont exonérées d’impôt sur les bénéfices (idéal lors d'une externalisation). Seules les entreprises en onshore sont taxées à hauteur de 16,5% (sur les bénéfices).

Possibilité d’avoir une aide au développement

Dans le cas où une société a contribué avec succès à la croissance économique du territoire, elle peut être éligible à une aide de l’État. Cette dernière comprend le rallongement de la durée du visa, ce qui permet à l’entrepreneur de continuer librement ses activités. Si l’on vit à Hong Kong depuis 7 ans, il est possible de recevoir un visa de « résidence permanente ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *