Prêt

Faire sa simulation d’emprunt avant de contacter les banques

Quand on se lance dans un projet d'achat immobilier, il y a certaines choses qu'il faut envisager. Bien sûr, il faut s'intéresser au quartier où on va s'installer, à l'immeuble dans lequel se trouve le bien et à la valeur de celui-ci.

L’importance de réfléchir aux aspects financiers

Cependant, il ne faut pas négliger le côté financier de l'acquisition, la plupart des biens immobiliers sont financés partiellement voir totalement par les organismes financiers. Tous ces organismes rivalisent avec des campagnes marketing pour attirer les clients mais les offres sont souvent floues. Il est donc nécessaire de se faire aider pour choisir le bon établissement qui pourra vous proposer les meilleurs conditions et surtout décrypter les offres des banques.

Faire une simulation de remboursement du crédit 

Avant de faire appel à un organisme de courtier en crédit, il est important pour vous de bien évaluer le montant du remboursement que vous pourrez assumer. Pour ce faire, vous trouverez sur Internet ce que l'on appelle des simulateurs de crédit immobilier qui vous permettront d'évaluer le montant que vous aller payer mensuellement, c'est ce que l'on appelle aussi la simulation gratuite pret immobilier . Le principe de ces simulateurs est simple. Il suffit d'indiquer le montant du bien immobilier, la durée sur laquelle vous comptez faire l'emprunt ainsi que le taux d'emprunt qui vous semble cohérent par rapport au marché actuel, le simulateur immobilier vous donne alors l'estimation de la mensualité. N'hésitez d'ailleurs pas à consulter les sites spécialisés qui vous indiquent les évolutions des taux d'intérêt. Sachez que les banques vous demanderont de ne pas dépasser les 30 % d'endettement, c'est-à-dire que le montant que vous allez rembourser chaque mois ne doit pas excéder 30 % de l'ensemble des revenus de votre foyer. Par exemple si vous et votre conjoint gagnez tous les deux 3 000 € par mois vous ne pourrez pas dépasser un remboursement mensuel d'emprunt de 900 €. Un courtier vous proposera un accompagnement global de la prise en charge jusqu’à l’obtention du crédit.

 

Faites appel à un courtier en rachat de crédit

Votre quotidien est entaché par une multiplication des mensualités. Votre pouvoir d’achat est en berne, mais le rachat de crédit peut être judicieux. Il est tout de même nécessaire de se rapprocher d’un courtier afin de jouir d’un vrai accompagnement. 

Une simple demande en ligne est suffisante

Les Français ont souvent des difficultés pour identifier les meilleures pratiques et celles à délaisser. Le monde bancaire est complexe, d’où l’intérêt d’opter pour un courtier dédié au rachat de crédit. Il connaît parfaitement le marché, les taux en vigueur, les obligations des établissements financiers, les exigences… Vous gagnez un temps précieux en effectuant une telle demande surtout si vous choisissez un formulaire en ligne. 

Déléguez cette tâche laborieuse à un courtier 

Le rachat de crédit est une solution de secours que les Français doivent envisager dans certains cas de figure. Ils sont généralement impactés par ces mensualités qui sont beaucoup trop élevées. Le pouvoir d’achat est donc inexistant, car une bonne partie du salaire est consacrée aux remboursements. Avec ce dossier, vous avez une seule mensualité à payer et surtout un unique taux, ce qui n’est pas le cas si vous possédez plusieurs prêts. Toutefois, les organismes n’ont pas tous les mêmes pratiques. Pour identifier la meilleure solution, l’investissement doit être colossal en termes d’heures. 

Certaines anomalies se glissent dans ces opérations bancaires 

Le courtier en rachat de crédit simplifie grandement ces démarches, car il étudie votre demande et vous propose la formule en adéquation avec vos besoins et vos ressources financières. Avec ce mode opératoire, vous êtes également à l’abri des anomalies parfois mises en avant. Au cours d’une étude, la DGCCRF avait constaté que 20 % des opérations de rachat de crédit ne correspondaient pas aux attentes. Avec un courtier, vous êtes persuadé d’obtenir ce dont vous souhaitez.

Mini-guide sur le rachat de crédits

Le rachat crédits est une solution permettant d’alléger les mensualités de ses crédits en cours en vue d’améliorer son budget ou de réaliser d’autres investissements. Suivez le guide pour connaître le fonctionnement et les avantages de ce système de crédits. 

Fonctionnement du rachat de crédit

Lors d’un rachat de crédit, le souscripteur bénéficie d’une diminution du montant de l’échéance mensuelle ou d’un délai supplémentaire pour le remboursement de son emprunt. Ces solutions sont possibles grâce à la renégociation du crédit et de son taux, ainsi qu’au regroupement de plusieurs crédits en un seul auprès d’un organisme financier. 

Le rachat de crédits est une solution qui s’adresse aux personnes qui ont contracté plusieurs crédits différents (prêt immobilier, crédit personnel), et qui ont des dettes à régler (arriérés de loyers, découverts bancaires …). 

Avantages du rachat de crédits

Le regroupement de crédits est très pratique pour le remboursement de ses dettes. On n’a plus à régler plusieurs mensualités dans plusieurs établissements financiers pour des taux différents. Étant donné qu’il n’existe qu’une seule mensualité, on effectue un versement unique dans un organisme financier.

Le montant de la mensualité pour le rachat de crédits étant modulable, il est possible de demander une baisse ou une hausse de la valeur de son échéance mensuelle. Le report du paiement des mensualités est aussi envisageable. Le client est libre de choisir la date de prélèvement de son remboursement.

Cette solution réduit également le coût des assurances, car il n’y a qu’une seule prime pour l’ensemble des contrats de crédit.

Grâce à la renégociation de ses crédits, on arrive à avoir un budget plus stable. En effet, on remboursera seulement le montant adapté à ses revenus. Ce qui évite le surendettement. 

Enfin, en aérant ses finances via le rachat de crédit, on peut aussi envisager d’autres projets à financer (remplacer sa voiture, rénover sa maison …).  Il n’est donc plus obligatoire d’attendre que les crédits en cours soient réglés pour faire de nouveaux investissements.

Le prêt relais pour acheter sans vendre immédiatement

Vous possédez un bien immobilier et vous souhaitez faire acquisition d’un nouveau avant d’avoir vendu l’actuel parce que c’est une opportunité incroyable, parce que vous avez eu un coup de cœur, par peur de vous retrouver momentanément sans logement ou pour tout autre raison.

A moins que vous n’ayez des fonds propres suffisants, vous pouvez solliciter les banques pour la souscription d’un prêt relais.

Qu’est-ce-que le prêt relais ?

Le prêt relais, également appelé prêt achat revente, est une disposition de financement proposée par la banque pour se voir prêter une somme basée sur l’apport que la vente va générer. Il s’agit en quelque sorte d’une avance.

Il reste rare que ce montant couvre l’intégralité de l’achat et un prêt immobilier complémentaire est souvent nécessaire. Ainsi, le prêt relais peut prendre trois formes et il convient de bien en connaitre toutes les modalités car il est loin d’être sans risques.

Les différents types de prêt relais

Le prêt relais sec : celui-ci est dit sec car n’a pas besoin d’être complété d’un emprunt classique (cas où l’acquisition est d’un montant inférieur à celui de la vente).

Le prêt relais avec prêt immobilier : dans ce cas, l’emprunteur devra rembourser les mensualités du prêt venu en complément ainsi que les intérêts sur le prêt relais.

Le prêt relais avec franchise totale : d’une durée de 24 mois, il permet de ne pas rembourser les intérêts du prêt relais pendant les 12 premiers mois. Si le bien n’est pas vendu au-delà de cette échéance, l’emprunteur doit rembourser les intérêts dus auxquels s’ajoutent ceux de la première année.

Montant, durée et taux du prêt relais

Le banquier ne peut raisonnablement pas accorder 100% du prix de vente estimé. Il s’agit généralement d’environ 70% du montant total. L’estimation n’est pas libre mais doit avoir été réalisée par des agents immobiliers ou Notaires.

La durée est d’une à deux années. Quand il arrive à échéance, le souscripteur doit rembourser l’intégralité de la somme ainsi empruntée. Il faut donc vendre dans les délais, une contrainte loin d’être négligeable.

Le taux appliqué est généralement inférieur à celui des emprunts classiques.

Pourquoi un prêt relais peut être risqué ?

Lorsque arrive l’échéance, il n’y a pas le choix, il faut rembourser le prêt. Sauf que si le bien n’a toujours pas été vendu, l’emprunteur peut se retrouver en difficulté voire en incapacité de le faire.

Avant d’être pris à la gorge et finir fiché au FICP (fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers), si vous pressentez que la vente ne sera pas effective dans les délais, prévenez votre banquier pour envisager avec lui les possibilités de report…

Et avant de vous lancer, étudiez le marché et précisément sur votre secteur et pour votre type de bien.