Financière foch

Actualité de la finance et de l'entreprise

Nos derniers articles

Courtage immobilier : les conseils pour choisir le meilleur courtier sur Paris

Vous êtes sur le point d’effectuer un achat immobilier sur Paris ? Que ce soit l’achat d’une vie pour la construction de votre foyer ou un investissement locatif, vous n’avez pas encore déterminé si vous allez faire le tour des établissements bancaires ou faire confiance à un courtier. Quels avantages pouvez-vous en tirer ? Quelles sont les différences ? Un courtier sur Paris est-il vraiment nécessaire ?

Le courtier, un spécialiste du crédit

Avec plus de 40% de prêts immobiliers négociés par l’intermédiaire des courtiers – seulement 15% en 2000 – cet Intermédiaire en Opérations de Banque (IOB) s’est imposé au fil du temps dans le paysage immobilier français. Contrairement à un conseiller bancaire, le courtier est un spécialiste du crédit. Son rôle est de faire une étude personnalisée de votre dossier, d’en tirer le meilleur et de mettre en concurrence les banques afin de créer un effet de levier et de vous obtenir le meilleur taux possible. De fait, il vous fera gagner beaucoup de temps et donc de l’argent. Le secteur de l’immobilier étant extrêmement tendu dans la capitale, un courtier en crédit à Paris, de par son expérience du marché, vous indiquera rapidement la faisabilité de votre projet et simplifiera vos démarches auprès de son réseau et des banques partenaires.

Evaluez le réseau du courtier et ses capacités

On pense systématiquement qu’en passant par une grande société de courtage, les banques seront plus nombreuses et donc par conséquent les offres plus intéressantes. Ce n’est pas aussi simple que cela. Il faut également prendre en compte les rapports humains et l’implantation locale des petites enseignes de courtage. Un courtier sur Paris ayant des contacts locaux sera plus à même de négocier l’exonération des frais de dossier ou simplement raccourcir les délais de traitement qu’une grande enseigne nationale.

La qualité du service, un facteur essentiel

Que vous soyez autonome dans vos prises de décisions ou que vous ayez besoin d’un accompagnement personnalisé dans vos démarches, par manque de connaissances ou simplement pour être rassuré, les services et les qualités qui en découlent sont importants dans le choix d’un courtier. En dehors de la partie technique de votre dossier et des négociations chiffrées dont il est le garant, votre courtier en crédit sur Paris doit être votre partenaire, vous guider et vous conseiller. Alors que ce n’est pas une obligation contractuelle, certains courtiers se proposent de vous accompagner afin d’ouvrir votre compte en banque (qu’elle soit physique ou en ligne) ou lors de la signature chez le notaire.

La tarification du courtier élevée mais rentable

Deux écoles s’affrontent concernant la tarification du courtier. Certains proposent leurs services gratuitement et se font rémunérer par les banques, d’autres sont plus transparents et leurs honoraires avoisinent généralement 1% du montant total emprunté. En moyenne, il faut compter entre 1000 et 1500 euros pour un capital emprunté de 200 000 euros.

Que vous fassiez le choix d’une enseigne nationale et d’une agence locale, le courtier en crédit sur Paris est devenu un acteur incontournable dans le secteur immobilier. En plus de vous faire gagner du temps et de l’argent, il est surtout de bon conseil face à un investissement important et saura vous guider dans les méandres de la négociation de crédit bancaire.

Emprunter sans banque

La banque vous a refusée un prêt ou pour vous emprunter a une signification toute autre ? Si vous souhaitez contracter aisément un crédit, vous devez répondre à certaines conditions et présenter des garanties.

 

Modalités des prêts entre particuliers

Si vous êtes Interdit Bancaire, en contrat d’intérim ou en CDD, chômeur, retraité ou en surendettement, la banque ne se risquera pas à vous accorder un prêt. Si vous avez un besoin urgent de liquidité, vous pouvez opter pour le crédit entre particulier. Cette solution semble être une bonne alternative du fait de sa rapidité et du peu de frais qu’elle occasionne. Etant une activité réglementée, le prêt entre particuliers doit être déclaré aux impôts de votre côté comme de celui du prêteur. Si vous détestez faire la queue pour de la paperasse, ce type d’emprunt est fait pour vous ! Les démarches sont grandement facilitées et les justificatifs à fournir sont moindres.

 

Où trouver des prêteurs particuliers ?

Vous trouverez votre bonheur en pianotant sur votre clavier à la recherche de sites de crédits en ligne. Certaines plateformes regroupent des demandeurs et prêteurs. L’investissement de ces derniers est sécurisé par la présence d’une assurance souscrite via le site où ils se sont inscrits. Ils gagnent un intérêt de 4 à 5,5% en moyenne. Découvrez par exemple la plateforme Prêt d’Union qui accroit son trafic et est rémunérée grâce aux frais d’inscription. Les risques sont minimes pour l’investisseur car le taux de défaut de cette plateforme est relativement bas.

Les inconvénients des prêts entre particuliers

Malgré tous ces avantages, contracter un prêt entre particulier présente quelques inconvénients. Tout d’abord il vous faudra rédiger une reconnaissance de dette, ce qui n’est pas un jeu très plaisant. Ensuite, la majorité des crédits octroyés sont limités à de petites sommes d’argent. Puis il y a le risque de se faire arnaquer, raison pour laquelle, le choix du site ou de la plateforme est essentiel. Demandez le maximum d’informations possible sur votre prêteur. La plateforme Prêt d’Union connait actuellement un franc succès et parait être suffisamment digne de confiance. Visant l’équilibre financier, ce site internet prévoit une augmentation du rythme d’octroi de crédits.

Faire sa simulation d’emprunt avant de contacter les banques

Quand on se lance dans un projet d'achat immobilier, il y a certaines choses qu'il faut envisager. Bien sûr, il faut s'intéresser au quartier où on va s'installer, à l'immeuble dans lequel se trouve le bien et à la valeur de celui-ci.

L’importance de réfléchir aux aspects financiers

Cependant, il ne faut pas négliger le côté financier de l'acquisition, la plupart des biens immobiliers sont financés partiellement voir totalement par les organismes financiers. Tous ces organismes rivalisent avec des campagnes marketing pour attirer les clients mais les offres sont souvent floues. Il est donc nécessaire de se faire aider pour choisir le bon établissement qui pourra vous proposer les meilleurs conditions et surtout décrypter les offres des banques.

Faire une simulation de remboursement du crédit 

Avant de faire appel à un organisme de courtier en crédit, il est important pour vous de bien évaluer le montant du remboursement que vous pourrez assumer. Pour ce faire, vous trouverez sur Internet ce que l'on appelle des simulateurs de crédit immobilier qui vous permettront d'évaluer le montant que vous aller payer mensuellement, c'est ce que l'on appelle aussi la simulation gratuite pret immobilier . Le principe de ces simulateurs est simple. Il suffit d'indiquer le montant du bien immobilier, la durée sur laquelle vous comptez faire l'emprunt ainsi que le taux d'emprunt qui vous semble cohérent par rapport au marché actuel, le simulateur immobilier vous donne alors l'estimation de la mensualité. N'hésitez d'ailleurs pas à consulter les sites spécialisés qui vous indiquent les évolutions des taux d'intérêt. Sachez que les banques vous demanderont de ne pas dépasser les 30 % d'endettement, c'est-à-dire que le montant que vous allez rembourser chaque mois ne doit pas excéder 30 % de l'ensemble des revenus de votre foyer. Par exemple si vous et votre conjoint gagnez tous les deux 3 000 € par mois vous ne pourrez pas dépasser un remboursement mensuel d'emprunt de 900 €. Un courtier vous proposera un accompagnement global de la prise en charge jusqu’à l’obtention du crédit.

 

Entreprendre à Hong-Kong, ce qu’il faut savoir

S’implanter à Hong-Kong, c’est profiter des avantages économiques de la région (territoire très attractif). Pour entreprendre dans cette autonomie de la République de Chine, voici ce qu’il faut savoir.

Absence de restriction pour la création d'entreprise

La société hong-kongaise est basée sur le libéralisme économique. C’est pourquoi il est très facile de créer son entreprise au sein de cette juridiction. La dénomination sociale de la société dépend uniquement des entrepreneurs. Ces derniers sont libres de choisir son format :  association, industry, holding, entreprise ou foundation.

Les entrepreneurs ont aussi la possibilité d’investir dans presque tous les domaines d’activité. Parmi les secteurs les plus populaires, on distingue notamment l’immobilier, l’industrie high-tech, l’électronique, le tourisme, l’import & export et bien d’autres encore. Lors de la création d'une société à Hong Kong, il faut bien délimiter ses besoins et ses ambitions.

Notons qu’à Hong Kong, le dépôt du capital enregistré sur un compte hong-kongais n’est pas obligatoire. De plus, il est possible de facilement trouver un financement, car il suffit de recourir à une lettre de crédit.

Fort potentiel économique et faible taxation

Hong-Kong est l’une des régions du monde où il est librement possible de faire circuler des biens, des personnes et des flux financiers. En matière l’import-export, les produits bénéficient d’une exonération de taxe et d’une prise en main logistique rapide (Hong-Kong est l’un des ports les plus importants de la région). 

Au sein de cette juridiction, les sociétés offshore sont exonérées d’impôt sur les bénéfices (idéal lors d'une externalisation). Seules les entreprises en onshore sont taxées à hauteur de 16,5% (sur les bénéfices).

Possibilité d’avoir une aide au développement

Dans le cas où une société a contribué avec succès à la croissance économique du territoire, elle peut être éligible à une aide de l’État. Cette dernière comprend le rallongement de la durée du visa, ce qui permet à l’entrepreneur de continuer librement ses activités. Si l’on vit à Hong Kong depuis 7 ans, il est possible de recevoir un visa de « résidence permanente ».

Comment organiser sa retraite financièrement ?

Sans une bonne préparation, vivre durant sa retraite pourrait devenir difficile. Pour éviter cela, avant même que cela arrive, il faut savoir organiser sa retraite financièrement. Comment faut-il donc faire pour gagner ce pari ?

Pensez aux pensions complémentaires

Depuis toujours et jusqu’à maintenant d’ailleurs, les pensions de base ne sont jamais suffisantes pour couvrir les dépenses quotidiennes d’un retraité. C’est pour cette raison qu’il faut penser à la pension complémentaire et cela, avant même d’atteindre l’âge de sa retraite. Second pilier du système de pension, cette allocation complémentaire peut être souscrite par l’employeur et cela, au profit de ses employés. Dans certaines entreprises, les pensions complémentaires sont fournies pour un groupe de salariés. Pour leur part, les salariés peuvent alimenter cette assurance de manière à obtenir un capital de pension assez élevé lorsqu’arrive la période de retraite. Les travailleurs indépendants peuvent eux aussi se souscrire aux pensions complémentaires. Pour cela, ils n’auront qu’à choisir la Pension Libre Complémentaire pour Indépendant ou à un troisième pilier. Il faut savoir que pour cette catégorie de salarié, il existe la pension basique et la Pension libre pour Indépendant Sociale. Notez que le second est plus avantageux que le premier sur le plan fiscal. Toutefois, pour les deux formes de pensions, les primes données aux séniors sont toujours déductibles des revenus imposables.

Se souscrire à une épargne pension

À titre privé, les travailleurs peuvent effectuer une épargne pension ou opter pour l’épargne à long terme. Ainsi, ils peuvent bénéficier de plus d’avantages fiscaux. Pour cela, ils doivent juste s’adresser à une banque ou à une compagnie d’assurance et peuvent verser jusqu’à 940 euros. Selon la loi, grâce à cette pratique, un individu peut obtenir un avantage fiscal de 30 % sur la somme qu’il dépose en l’espace d’un an. Il faut quand même noter que pour une épargne à long terme, le montant maximum pouvant être épargné afin de profiter d’un avantage fiscal est de 2 260 euros.

Miser sur l’épargne classique

Pour un travailleur indépendant ou pour un salarié, il est possible d’épargner de manière traditionnelle pour vivre mieux pendant sa retraite. Cette option est plus intéressante lorsque l’épargne se fait tôt. L’avantage de l’épargne classique repose sur le fait que les premiers 1 880 euros d’intérêts sont exemptés de précompte mobilier.

 

Faites appel à un courtier en rachat de crédit

Votre quotidien est entaché par une multiplication des mensualités. Votre pouvoir d’achat est en berne, mais le rachat de crédit peut être judicieux. Il est tout de même nécessaire de se rapprocher d’un courtier afin de jouir d’un vrai accompagnement. 

Une simple demande en ligne est suffisante

Les Français ont souvent des difficultés pour identifier les meilleures pratiques et celles à délaisser. Le monde bancaire est complexe, d’où l’intérêt d’opter pour un courtier dédié au rachat de crédit. Il connaît parfaitement le marché, les taux en vigueur, les obligations des établissements financiers, les exigences… Vous gagnez un temps précieux en effectuant une telle demande surtout si vous choisissez un formulaire en ligne. 

Déléguez cette tâche laborieuse à un courtier 

Le rachat de crédit est une solution de secours que les Français doivent envisager dans certains cas de figure. Ils sont généralement impactés par ces mensualités qui sont beaucoup trop élevées. Le pouvoir d’achat est donc inexistant, car une bonne partie du salaire est consacrée aux remboursements. Avec ce dossier, vous avez une seule mensualité à payer et surtout un unique taux, ce qui n’est pas le cas si vous possédez plusieurs prêts. Toutefois, les organismes n’ont pas tous les mêmes pratiques. Pour identifier la meilleure solution, l’investissement doit être colossal en termes d’heures. 

Certaines anomalies se glissent dans ces opérations bancaires 

Le courtier en rachat de crédit simplifie grandement ces démarches, car il étudie votre demande et vous propose la formule en adéquation avec vos besoins et vos ressources financières. Avec ce mode opératoire, vous êtes également à l’abri des anomalies parfois mises en avant. Au cours d’une étude, la DGCCRF avait constaté que 20 % des opérations de rachat de crédit ne correspondaient pas aux attentes. Avec un courtier, vous êtes persuadé d’obtenir ce dont vous souhaitez.

Ce que les entreprises externalisent le plus

Aujourd’hui, la mode est aux économies pour les entreprises. Tous les frais doivent être optimisés. De la gestion de l’espace professionnel au secrétariat en passant par le transport, il est impératif de réduire au maximum ce que l’on appelle les charges fixes. Désormais, certains postes ne sont plus prévus en interne. Les sociétés préfèrent déléguer ces tâches à des sociétés tierces pour ne pas avoir à prévoir trop de personnel. Voici les quatre services qui sont le plus externalisés actuellement.

Le service juridique et le recouvrement

Nous avons besoin des conseils avisés d’experts du droit dans de nombreux domaines. Les entreprises doivent être aiguillées en matière de droit du travail, des assurances ou encore de droit commercial. Aujourd’hui, les sociétés font également appel aux services d’un cabinet de recouvrement de créances pour gérer les problèmes de factures impayées par leurs clients. Ils permettent de gérer ce type de dossier, de la lettre de relance jusqu’au contentieux le cas échéant.

Le secrétariat

Toutes les entreprises n’ont pas les moyens financiers à consacrer dans un poste de secrétariat. Néanmoins, force est de constater que dans certains secteurs d’activité, les assumer soi-même se révélerait trop chronophage. C’est pour cette raison que de nombreux professionnels font appel à des télésecrétaires pour gérer le standard téléphonique et parfois les agendas et le courrier. C’est par exemple le cas dans le domaine médical et paramédical.

La comptabilité

C’est très certainement la bête noire de la plupart des entrepreneurs, surtout lorsqu’il s’agit de faire les bilans financiers de la fin de l’exercice. C’est pour cette raison que le recours aux services d’un expert-comptable est très demandé par les entreprises de toutes tailles, TPE, PME et grands comptes

La communication

Aujourd’hui, c’est un élément déterminant de la stratégie marketing. Non seulement le fait de faire appel à une agence spécialisée dans la communication permet de réduire les frais généraux en faisant l’économie d’un service entier, mais en plus c’est l’assurance d’avoir le conseil et le travail de véritables experts dans ce domaine.

Mini-guide sur le rachat de crédits

Le rachat crédits est une solution permettant d’alléger les mensualités de ses crédits en cours en vue d’améliorer son budget ou de réaliser d’autres investissements. Suivez le guide pour connaître le fonctionnement et les avantages de ce système de crédits. 

Fonctionnement du rachat de crédit

Lors d’un rachat de crédit, le souscripteur bénéficie d’une diminution du montant de l’échéance mensuelle ou d’un délai supplémentaire pour le remboursement de son emprunt. Ces solutions sont possibles grâce à la renégociation du crédit et de son taux, ainsi qu’au regroupement de plusieurs crédits en un seul auprès d’un organisme financier. 

Le rachat de crédits est une solution qui s’adresse aux personnes qui ont contracté plusieurs crédits différents (prêt immobilier, crédit personnel), et qui ont des dettes à régler (arriérés de loyers, découverts bancaires …). 

Avantages du rachat de crédits

Le regroupement de crédits est très pratique pour le remboursement de ses dettes. On n’a plus à régler plusieurs mensualités dans plusieurs établissements financiers pour des taux différents. Étant donné qu’il n’existe qu’une seule mensualité, on effectue un versement unique dans un organisme financier.

Le montant de la mensualité pour le rachat de crédits étant modulable, il est possible de demander une baisse ou une hausse de la valeur de son échéance mensuelle. Le report du paiement des mensualités est aussi envisageable. Le client est libre de choisir la date de prélèvement de son remboursement.

Cette solution réduit également le coût des assurances, car il n’y a qu’une seule prime pour l’ensemble des contrats de crédit.

Grâce à la renégociation de ses crédits, on arrive à avoir un budget plus stable. En effet, on remboursera seulement le montant adapté à ses revenus. Ce qui évite le surendettement. 

Enfin, en aérant ses finances via le rachat de crédit, on peut aussi envisager d’autres projets à financer (remplacer sa voiture, rénover sa maison …).  Il n’est donc plus obligatoire d’attendre que les crédits en cours soient réglés pour faire de nouveaux investissements.

Les acteurs se multiplient sur le marché de la banque en ligne

Les Français ont désormais la possibilité de souscrire une offre en ligne pour divers domaines que ce soit la voiture, l’assurance, l’épargne, le crédit… Il n’est donc pas si surprenant de constater l’émergence de nouvelles solutions pour le secteur de la banque.

La banque en ligne possède un catalogue très étoffé

Comme ce fut le cas pour les forfaits mobiles, les tarifs étaient beaucoup trop élevés. Certains acteurs ont décidé de réduire la facture notamment en proposant des formules pratiquement low-cost. Les conséquences ont été réjouissantes, car le succès a rapidement été au rendez-vous. La banque en ligne présente des arguments susceptibles de vous combler, car les frais sont largement avantageux par rapport à ceux avancés par les établissements physiques classiques. 

Des formules adaptées aux volontés de chacun

La banque en ligne propose également un catalogue digne de ce nom puisque vous pourrez opter pour une offre liée à l’épargne, un prêt immobilier, mais certaines mettent à votre disposition une plateforme pour débarquer dans le monde de la bourse. Toutes les structures ne présentent pas les mêmes avantages, vous devez donc les comparer grâce à une plateforme Web spécifique. Avec les banques en ligne, les promotions sont nombreuses, car l’objectif premier consiste à séduire de plus en plus les consommateurs qui sont à la recherche d’une astuce pour agrémenter leur quotidien et le rendre moins problématique. 

Des promotions alléchantes pour les adeptes de la bourse

Avec un tel contrat, vous avez la possibilité de réduire les frais liés par exemple à la carte bancaire, les virements, la gestion des produits financiers… Sur une année, les économies sont très réjouissantes. De plus, certaines banques en ligne vous proposent quelques euros supplémentaires puisqu’elles disposent d’une offre avec la bourse, c’est un point fort à ne pas négliger surtout si vous êtes intéressé par ce domaine. 

Le prêt relais pour acheter sans vendre immédiatement

Vous possédez un bien immobilier et vous souhaitez faire acquisition d’un nouveau avant d’avoir vendu l’actuel parce que c’est une opportunité incroyable, parce que vous avez eu un coup de cœur, par peur de vous retrouver momentanément sans logement ou pour tout autre raison.

A moins que vous n’ayez des fonds propres suffisants, vous pouvez solliciter les banques pour la souscription d’un prêt relais.

Qu’est-ce-que le prêt relais ?

Le prêt relais, également appelé prêt achat revente, est une disposition de financement proposée par la banque pour se voir prêter une somme basée sur l’apport que la vente va générer. Il s’agit en quelque sorte d’une avance.

Il reste rare que ce montant couvre l’intégralité de l’achat et un prêt immobilier complémentaire est souvent nécessaire. Ainsi, le prêt relais peut prendre trois formes et il convient de bien en connaitre toutes les modalités car il est loin d’être sans risques.

Les différents types de prêt relais

Le prêt relais sec : celui-ci est dit sec car n’a pas besoin d’être complété d’un emprunt classique (cas où l’acquisition est d’un montant inférieur à celui de la vente).

Le prêt relais avec prêt immobilier : dans ce cas, l’emprunteur devra rembourser les mensualités du prêt venu en complément ainsi que les intérêts sur le prêt relais.

Le prêt relais avec franchise totale : d’une durée de 24 mois, il permet de ne pas rembourser les intérêts du prêt relais pendant les 12 premiers mois. Si le bien n’est pas vendu au-delà de cette échéance, l’emprunteur doit rembourser les intérêts dus auxquels s’ajoutent ceux de la première année.

Montant, durée et taux du prêt relais

Le banquier ne peut raisonnablement pas accorder 100% du prix de vente estimé. Il s’agit généralement d’environ 70% du montant total. L’estimation n’est pas libre mais doit avoir été réalisée par des agents immobiliers ou Notaires.

La durée est d’une à deux années. Quand il arrive à échéance, le souscripteur doit rembourser l’intégralité de la somme ainsi empruntée. Il faut donc vendre dans les délais, une contrainte loin d’être négligeable.

Le taux appliqué est généralement inférieur à celui des emprunts classiques.

Pourquoi un prêt relais peut être risqué ?

Lorsque arrive l’échéance, il n’y a pas le choix, il faut rembourser le prêt. Sauf que si le bien n’a toujours pas été vendu, l’emprunteur peut se retrouver en difficulté voire en incapacité de le faire.

Avant d’être pris à la gorge et finir fiché au FICP (fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers), si vous pressentez que la vente ne sera pas effective dans les délais, prévenez votre banquier pour envisager avec lui les possibilités de report…

Et avant de vous lancer, étudiez le marché et précisément sur votre secteur et pour votre type de bien.